Le secteur de la construction est l’un des secteurs les moins automatisés, où le travail manuel intensif est la principale source de productivité. Qu’il s’agisse d’une nouvelle construction commerciale, d’une rénovation ou d’une démolition, la robotique de construction ne jouent pas encore un rôle significatif dans toutes les étapes du cycle de vie d’un bâtiment.

Plusieurs nouveaux robots en cours de développement et aux premiers stades de déploiement pourraient toutefois changer la donne. En tant qu’industrie hautement non automatisée, la construction est prête pour une révolution robotique.

Pourquoi les robots de construction ne réalisent-ils que maintenant leur potentiel commercial ?

Il peut sembler étrange que le secteur de la construction utilise si peu de robots. Il y a une bonne raison à cela : les tâches de construction sont notoirement difficiles à automatiser. Le chantier de construction est le principal obstacle à l’automatisation robotique.

Les robots excellent dans les tâches répétitives dans un environnement contrôlé. Les chantiers de construction ne pourraient pas être plus opposés. Pour être rentables et productifs, les robots doivent être capables de s’adapter à la variabilité en temps réel de leur environnement avec peu ou pas de reprogrammation. Cette tâche est difficile pour les robots, mais quelques robots de construction s’attaquent à ces tâches historiquement difficiles. Les nouvelles technologies disponibles sont performantes en environnement incertain.

Types de robots de construction

Il existe différents types de robots de construction qui sont sur le point de pénétrer le marché de la construction à grande échelle. Le premier est un robot d’impression 3D qui peut construire de grands bâtiments à la demande. Un bras robotique mobile contrôle une imprimante 3D et, à l’aide d’un ensemble d’instructions préprogrammées, ce système imprime en 3D un bâtiment entier dont la structure est sûre. Cette technologie commence également à être utilisée pour la construction de ponts. Le tout premier pont imprimé en 3D ayant été construit récemment aux Pays-Bas.

Aussi, il existe des robots de construction pour la pose de briques et la maçonnerie, et même des robots qui posent une rue entière en une seule fois. Ces types de robots améliorent considérablement la vitesse et la qualité des travaux de construction.

Les robots de démolition sont un autre type de robot de construction qui est sur le point de faire son entrée dans les applications courantes. Bien qu’ils soient plus lents que les équipes de démolition, ils sont beaucoup plus sûrs et moins chers lorsqu’il s’agit de démolir le béton et les composants structurels d’un bâtiment à la fin de son cycle de vie.

Il existe plusieurs autres types de robots de construction, tels que les véhicules télécommandés ou autonomes, mais les quelques robots mentionnés ci-dessus sont les mieux préparés à fonctionner sur un chantier de construction actuel et pourraient avoir le plus d’impact.

En tant qu’industrie hautement non automatisée, les robots de construction auront un impact majeur sur le secteur de la construction. Les entreprises de construction cherchant à automatiser de plus en plus de tâches dans un souci d’efficacité et de productivité. Ainsi, la demande de robots de construction ne cessera de croître.

PaintUP – Robot de très grande dimension

Notre système robotisé permet de déplacer précisément un outil sur de grandes dimensions. Cela permet de répondre à une grande variété de tâches sur un chantier. La façade est le premier segment traités car il regroupe les facteurs de risque liés à la hauteur et les facteurs de pénibilité.

Cette technologie pourra dans le futur être adaptée à de nouveaux modes de construction.

Robot PaintUP